La plaisance de nouveau interdite

 

 

Après que les Préfectures Maritimes aient publié leurs communiqués autorisant la navigation de plaisance à compter du 11 Mai 2020, le décret d’application n° 2020-548 présenté par l’État un jour plus tard, le 12, interdit au contraire cette pratique !
Une pratique qu’il rend toutefois possible sur demande expresse de chaque mairie, dûment présentée à sa préfecture de rattachement.

En effet le Décret n° 2020-548 publié le 12 mai 2020 précise, en son Article 9 alinéa II, que :

L’accès aux plages, aux plans d’eau et aux lacs est interdit. Les activités nautiques et de plaisance sont interdites. Le préfet de département peut toutefois, sur proposition du maire, ou, à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy, du président de la collectivité, autoriser l’accès aux plages, aux plans d’eau et aux lacs et les activités nautiques et de plaisance si sont mis en place les modalités et les contrôles de nature à garantir le respect des dispositions de l’article 1er et de l’article 7.

 

Concrètement cela signifie que la navigation n’est pas possible à ce jour. Les maires doivent désormais se rapprocher du préfet pour demander l’ouverture de leur port ou de leur cale. C’est donc le préfet qui décidera et qui publiera un arrêté pour chaque port.
Le temps de saisine des maires, de rédaction des demandes puis de rédaction des arrêtés, cela risque de prendre quelques jours !

Nous avons quand même bon espoir que les arrêtés préfectoraux soient publiés rapidement, peut-être ce week-end nous a-t-on laissé entendre …

Après la reprise de la navigation, la limite d’éloignement de 54 miles nautiques (les fameux 100 kms imposés à terre) seraient toujours d’actualité sans qu’on sache très bien s’ils s’appliqueront à partir du port d’attache, du port d’amarrage, du domicile ? C’est toujours le flou artistique !

Nous sommes donc en attente du contre-ordre qui nous permettra de naviguer. Encore un peu de patience donc !

 

Le bureau

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Un Commentaire

  1. Michel ROUSSELLE

    Merci pour l’info, je commençais à ne plus rien comprendre, la mairie m’a dit qu’on pouvait utiliser la cale de Penerf, alors que l’arrêté était affiché, mais qui ne précise pas que c’est interdit, mais que “priorité est donnée aux professionnels”….en tout cas, la bureaucratie dans toute sa splendeur…
    Cdlt,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.