Du nouveau pour la pêche au Bar

——-ooooOoooo——-

 

Nous avions déjà publié quelques articles au sujet des restrictions de la pêche au bar en 2014 et 2015 mais comme les résultats qui étaient attendus ne sont pas au rendez-vous, de nouvelles dispositions ont été prises par les ministres européens.


Le 13 décembre 2017 le conseil des ministres européen de la pêche s’est mis d’accord pour établir les TAC (Totaux Admissibles de Captures – ou possibilités de pêche) et quotas pour 2018.

Sans trop de surprise, le conseil des ministres a décidé de réduire drastiquement les captures de bars qui doivent passer de 2 230 tonnes actuellement, à 950 tonnes, pêches commerciales et récréatives réunies.

La pêche récréative du bar est quasi éliminée de la zone au nord du 48ème : pêche interdite du 1er janvier au 30 juin 2018, seule la pêche avec remise à l’eau (no-kill) est autorisée du 1er juillet au 31 décembre 2018.

Au sud du 48ème, c’est à dire pour nous, le nombre de prises autorisées descend à 3 bars par jours et par pêcheur.

Zones CIEM

Concernant la pêche professionnelle du bar au Nord du 48ème, seuls les métiers de l’hameçon peuvent pêcher d’avril à janvier (fermeture en février-mars, c’est à dire la période de reproduction), dans la limite de 5 tonnes par an. Les autres engins gardent la possibilité de débarquer des prises accessoires (sauf en février-mars) mais sont encore réduites à 1,2 tonne par an au filet, 100 kg/mois au chalut de fond dans la limite de 1 % de la capture totale journalière et 180 kg/mois pour les senneurs, avec la même limite journalière.
Pas de changement pour les professionnels du bar au Sud du 48ème.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.