Un bar par jour, suite 2 …

 

Un bar par jour, suite 2 …

——-ooooOoooo——-

 

C’est fait, la Commission Européenne a annoncé le 26 janvier 2015 que la pêche au bar, au chalut pélagique, sera interdite jusqu’à la fin avril 2015 pour assurer la préservation de l’espèce.

 

Cette mesure qui vise à protéger le stock pendant sa période de reproduction, quand il est le plus vulnérable, sera complétée par d’autres mesures pour limiter les captures par toutes les autres formes de pêche, commerciale et de plaisance.
Pour cette dernière, qui représente environ 25% des captures, la Commission propose la mise en place d’une limitation à trois bars par jour et par personne, ainsi que l’imposition d’une taille minimale de capture de 42 cm (c’est déjà le cas en France).

 

Cette décision fait suite à la demande du gouvernement anglais du 19 décembre 2014 (en anglais), s’appuyant sur l’article 12 du Règlement de la Politique Commune de la Pêche (PCP) (1380/2013) qui prévoit que la Commission puisse, “en cas de menace grave pour les ressources biologiques”, adopter des actes d’exécution immédiatement applicables pour une durée de six mois, renouvelables une fois.
Les Anglais avait demandé que la Commission prenne une mesure d’urgence en Manche Ouest (zone CIEM VIIe) pour atténuer la grave menace pesant sur le stock de bars, puisqu’aucun accord sur ce point n’a pu être trouvé pendant le conseil des ministres Européens des 15 et 16 décembre 2014.

 

Dans son communiqué (en anglais) et son Règlement d’éxécution, la Commission a donc été plus loin que la demande anglaise en réaffirmant son choix d’arrêter jusqu’à la fin avril la seule pêche au chalut pélagique, non seulement en Manche Ouest mais aussi en mer Celtique, toute la Manche, la mer d’Irlande et la mer du Nord méridionale (divisions CIEM IV b, c et VII a, d-h et les divisions VII j, k).

Attendons donc la confirmation officielle des prochaines mesures que prendra la Commission vis-à-vis des pêcheurs plaisanciers.

A suivre …

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.